page-header

Etude de cas 1 – Créer de la valeur lorsque est venu le temps de vendre l’entreprise familiale

 

  • Un industriel (sous-traitant dans l’industrie horlogère) propriétaire de la totalité du capital d’une entreprise suisse fondée dans les années 1870.
  • L’âge de la retraite approchant, l’industriel dut prendre une décision quant à l’avenir de l’entreprise. Son fils, bien que faisant partie du management, n’était pas prêt à prendre en main l’entreprise familiale.
  • L’industriel et son conseiller rencontrèrent de ce fait VRC et l’industriel expliqua qu’il souhaitait vendre son entreprise à un acheteur partageant sa vision.
  • Utilisant son réseau, VRC se mit en contact rapidement avec des entrepreneurs à la tête d’un Groupe actif dans l’industrie de luxe.
  • Le Groupe désigna VRC en tant que conseiller exclusif dans le cadre de l’achat envisagé.
  • VRC conseilla le Groupe sur l’acquisition et sur la manière d’intégrer l’entreprise du vendeur dans le Groupe existant.
  • A l’issue de l’opération, l’industriel resta actif dans le Groupe en faisant partie de plusieurs Conseils d’administration.

 

La transaction s’est élevée à CHF 20 millions

CS_1_FR

Etude de cas 2 – Créer de la valeur pour la société par le biais de fusions et acquisitions

 

  • Le Client était une famille nord-américaine qui contrôlait un conglomérat diversifié ayant des activités à l’échelle mondiale.
  • Le Client décida de restructurer et de céder ses activités de banque privée suisse (Banque Suisse).
  • Le Client mandata VRC en tant que conseiller exclusif pour identifier un acheteur stratégique et mener à bien la transaction.
  • VRC utilisa ses relations pour identifier et contacter 10 acheteurs stratégiques potentiels.
  • En travaillant avec le Client, la décision fût prise de se concentrer sur trois acquéreurs potentiels.
  • VRC assista le Client tout au long des négociations; VRC organisa et travailla avec les acquéreurs tout au long du processus de due diligence, jusqu’à la rédaction des clauses contractuelles finales.
  • La Banque Suisse a été fusionnée avec succès aux activités de la banque privée de l’Acheteur. A présent, l’Acheteur est l’un des premiers gestionnaires de fortune dans sa zone de marché géographique.
  • Par la suite, le Client mandata VRC pour assurer la cession d’une entité régulée par la SEC et précédemment détenue par la Banque Suisse. L’entité a acquise avec succès par un grand groupe bancaire international.

 

La valeur globale de ces deux transactions “fusions/acquisitions” a été de CHF 130 millions

CS_2_FR

Etude de cas 3 – Créer de la valeur pour les investisseurs privés, avec ValleyRoad Capital qui apporte ses propres fonds

 

  • VRC a identifié des technologies complémentaires, qui lorsqu’elles sont combinées sont à l’origine d’un processus unique de création de valeur dans l’industrie du recyclage de pneus usagés.
  • VRC a obtenu les droits de Propriété Intellectuelle existants et a contribué à la création d’une nouvelle société suisse “SwissCo”.
  • Une tour de financement “Série A” a été rapidement levé avec des investisseurs privés. Le but était de développer un processus de laboratoire pilote à grande échelle en utilisant les technologies combinées.
  • VRC a organisé le recrutement de consultants techniques hautement spécialisés et a supervisé la gestion du projet pilote.
  • 9 mois plus tard, ayant démontré avec succès l’efficacité du processus à l’échelle de laboratoire, VRC procéda, à un second tour de financement “Série B” avec des investisseurs existants et nouveaux. Ceci a permis d’amener la société en phase de pré-industrialisation et d’initier la phase de développement commercial de “SwissCo”.
  • “SwissCo” a depuis lors levé le troisième tour de financement “Série C”, permettant de procéder à l’industrialisation des technologies et des processus.

 

Série C: Valorisation “capital-risque “ a trois fois la valeur de la Série A. Total des fonds levés à ce jour: CHF 7 millions

french1[1]

Etude de cas 4 – Structuration et gestion d’une vente complexe d’actifs

 

  • VRC a été approchée par un fond européen possédant d’importants investissements dans des actifs non-financiers (ANF), et qui cherchait à créer de la liquidité pour un très grand investisseur institutionnel.
  • VRC identifia alors une banque qui était prête à acquérir les actions du fond pour son propre compte. VRC a mené les négociations pour la Banque avec le fond, et a acheté avec succès les actions de l’investisseur institutionnel, avec un rabais substantiel de la valeur de l’actif net (VAN).
  • La Banque a alors demandé le rachat des parts de fond en nature, obtenant ainsi en contrepartie une partie des ANF sous-jacents. VRC a eu un rôle déterminant pour l’obtention de l’approbation réglementaire pour un rachat en nature par la banque.
  • Finalement, VRC identifia un investisseur asiatique à qui les ANF en propriété de la banque ont été vendus avec un bénéfice substantiel.

 

La taille de la transaction était de 35 millions d’Euros.

CS_4_FR

Etude de cas 5 – Création de valeur pour l’actionnaire grâce au rachat de l’entreprise par les dirigeants (MBO) d’une entreprise familiale

 

  • Le Client était une entreprise familiale de services nord-américaine, leader mondial dans son domaine, très rentable, génératrice de trésorerie et en croissance.
  • L’entreprise était en mains de trois actionnaires, dont deux ayant une participation minoritaire et souhaitant partir à la retraite.
  • L’actionnaire majoritaire ne voulait pas quitter l’entreprise à ce moment-là.
  • Les actionnaires demandèrent l’avis de VRC sur quelle serait la meilleure façon d’atteindre leurs objectifs individuels et non-convergents.
  • VRC conseilla le Client et organisa une recapitalisation de l’entreprise par voie d’endettement. La dette de rang prioritaire ainsi levée auprès d’investisseurs institutionnels permit à l’entreprise d’acheter les parts détenues par les actionnaires minoritaires. Ces actions ont été par la suite annulées et l’actionnaire majoritaire est devenu le propriétaire unique de l’entreprise.
  • Dans le cadre de son mandat de conseil, VRC identifia des prêteurs potentiels. VRC aida le Client à choisir les prêteurs les plus intéressants et aida le Client à négocier les termes et conditions de la dette prioritaire.

 

La valeur de l’entreprise lors de la transaction (MBO) était de 100 millions de dollars.

CS_5_FR